Drunksouls : l’interview

Le 16 Juin dernier, nous avons eu la chance d’assister à un concert du groupe reggae-rock-funk Drunksouls à Pertuis. Ils nous ont fait danser, crier, chanter. A cette occasion, nous avons pu discuter avec Djam (chanteur) et Ju (guitariste), les deux membres fondateurs du groupe. Après un gros travail de synthèse et des kilos de blagues que j’ai malheureusement dû faire passer à la trappe, voici l’interview de ce groupe que toute l’ekip vous conseille, en exclusivité sur sfjoke.com.

– Drunksouls, comment ça a commencé?

Djam : Au départ c’était un truc de potes, on buvait plus que ce que l’on ne faisait de musique. Tout le monde est parti quand on à commencer à vraiment vouloir s’y mettre, juste après le premier album. Ils n’avaient pas envie de faire de la musique professionnelle.

– Où avez-vous tourné?

Djam : Comme on a pu. Plusieurs fois à Paris, dans l’est, à Lyon, en Italie, à Marseille, au Luxembourg. En fait, on a surtout été un groupe de la Côte d’Azur, c’est là où sont les plus belles scènes que l’on ait faites. Le Palais des Festivals de Cannes par exemple, deux fois, une avec Tiken Jah Fakoly, une autre fois dans un fashion show. On peut voir des images,

Ju entouré de plein de mannequins.

Ju : Autant dire que j’étais pas au meilleur de mon jeu de guitare à ce moment là (rires).

Djam : On a aussi fait l’Olympia grâce au festival Génération Réservoir, il  y avait Grand Corps Malade, Hugues Aufray, Yannick Noah et Zaz qui était inconnue à l’époque. Finalement, les seuls qui ne sont toujours pas très connus, c’est nous (rires). A Pertuis, c’est la mairie qui à décidée de nous programmer donc c’est plutôt bon.

Vous avez un label?

Djam : On a monté notre propre label. Tout est autoproduit. Drunksouls évènements. Pour le moment on ne produit que nous mais on à des projets.

Ju : On a notre studio.

– Où?

Ju : Chez moi, juste à coté de mon frigo. Si vous voulez faire un devis pas très cher avec des gens sympathiques..

Vos influences en trois groupes :

Djam & Ju : Drunksouls, Drunksouls, Drunksouls (rires).

Ju : Très variées en fait, beaucoup de musique noire, funk, reggae, rap… T’as qu’à mettre funkadelic, c’est vraiment bien. Ou Superkémia à Marseille.

Djam : Quelques blancs au milieu comme James Brown (rires).

-Des projets pour la suite?

Ju : Là on enregistre le troisième album. Après, on cherche surtout à trouver des dates, se faire interviewer par des petits jeunes sympathiques…

Djam : Dans l’immédiat, on sera à St-Paul le 30 juillet. On à aussi une tournée en Allemagne et en Hollande avec les Skyliners prévue en septembre. Et les USA en 2013, enfin ça c’est pas vraiment officiel. mais le clip de Human race passe déjà sur des télés en Amérique et comme là-bas tout est plus grand, la moindre chaîne régionale fait 100 000 d’audimat.

Ju : En Amérique, Pertuis c’est un million d’habitants (rires).

-Votre pire souvenir sur scène?

Djam : La seule fois que Ju à réussi à chopper une fan!

Ju : Généralement, Djam fait une annonce à la fin du concert pour essayer de me trouver une femme, et ce jour là, à la fin du concert, il y en a vraiment une qui est venue. Un tromblon fantastique, c’était vraiment la plus vilaine.

Djam : Il y a aussi cette fois où le bassiste a appuyé sans faire exprès sur un interrupteur qui a fait disjoncter la scène, le bad!

Ju : Mais bon, ce sont des choses qui nous font rire, donc c’est pas vraiment des mauvais souvenirs.

Bon et bien merci beaucoup!

Ju & Djam : Merci à vous ça nous fait plaisir.

– Site Internet : www.drunksouls.com

– Soundcloud : http://soundcloud.com/tracks/search?page=1&q%5Bfulltext%5D=drunksouls

– Crédit photos : www.christianmercier.com